Un franchiseur appelé en garantie par la caution d’un franchisé défaillant

Le dirigeant d’une société franchisée défaillante, condamné en sa qualité de caution solidaire, appelle le franchiseur en garantie, en reprochant à ce dernier de l’avoir trompé en lui adressant des prévisionnels optimistes.

Une banque avait consenti un emprunt à un franchisé, afin de financer le paiement du droit d’entrée que le franchiseur lui avait facturé, et la mise au concept du local du franchisé.

Lire la suite de cet article et voir la vidéo sur le site de Gouache Avocats




Mentions légales Création et réalisation webcd webcd©